Archives pour la catégorie Fibrotique

Cegelec Nouvelle-Calédonie équipera le Médipôle de Koutio avec les Micro-Switches FTTO de Nexans

Le Médipôle de Koutio regroupera trois opérations en une sur 90 000 m2: le bâtiment principal qui comprend les locaux du CHT (hors logistique), les locaux de l'Institut Pasteur de Nouvelle-Calédonie et un Plateau Technique de Cancérologie, et le Logipôle qui regroupe toutes les activités logistiques du CHT et le Centre de Soins de Suite et de Réadaptation. Il offrira 645 lits et 12 blocs opératoires. La conception devant garantir l’évolutivité de la structure au regard des besoins et demandes futurs de santé, le choix de l’architecture du réseau s’était porté sur un réseau FTTO. S’appuyant sur les Micro-Switches ANS « Giga Switch V3 », Cegelec Nouvelle-Calédonie a pu convaincre le CHT de la qualité et compétitivité de son offre.

Eléments de dimensionnement pour la diffusion TV / IP

Le S2I Courant Faible, Syndicat des Intégrateurs Installateurs Courant Faible vient de publier une très intéressante note sur les Pré-requis et les éléments de dimensionnement pour la diffusion TV / IP .Cette note a pour but de communiquer les pré-requis ainsi qu’un certain nombre d’informations utiles à la conception et au dimensionnement d’un réseau local Ethernet pour le déploiement d'une  solution de télévision et radio sur réseau IP.
Cliquer sur le lien pour consulter PRE REQUIS IPTV S2ICF.

Connaitre le monde des industries en France

 

Connaitre le monde des industries en France.

La FIEEC - Fédération des Industries Électriques Électroniques et de Communication, est une fédération de l’industrie qui rassemble 26 syndicats professionnels :
Plus de 98 milliards d’euros de CA
Près de 3 000 entreprises
• Près de 400 000 personnes
• 46% d’exportation sur le CA industriel
• 8% du CA du secteur consacré à la R&D

Cliquer sur le lien pour télécharger le guide de la FIEEC

Les technologies de l’énergie, de l’électronique et du numérique au service du futur

Fibrotique – opérateurs

Fibre optique : Orange, SFR et Free s'engagent à avancer

Orange annonce qu'il va investir 2 milliards d'euros dans la fibre d'ici à 2015.
A l'heure actuelle, on compte environ 230 000 foyers abonnés à la fibre optique.
Et c'est reparti ! De nouveau, les opérateurs vont reprendre langue avec les syndics pour câbler en fibre optique les immeubles. À l'heure actuelle, on compte environ 230 000 foyers abonnés à la fibre. Soucieux de trouver un nouveau projet mobilisateur, Orange a annoncé mercredi la reprise de ses investissements dans le réseau de fibre optique jusqu'au foyer (Fiber to the home, FTTH). L'opérateur historique envisage «d'investir environ 2 milliards d'euros d'ici à 2015 dans la fibre optique dans les zones très denses (c'est-à-dire les grandes agglomérations) et au-delà dans les zones les plus denses». La pose de fibres va reprendre dans les grandes villes (Bordeaux, Grenoble, Lille Lyon, Marseille, Metz, Nantes, Nice et Toulouse) et être étendue à de nouvelles comme Cannes, Montpellier, Orléans, Rennes, Strasbourg et Toulon.
Il ne s'agit pas d'une nouvelle enveloppe allouée à la fibre mais d'une réallocation du montant habituellement investi par France Télécom dans la modernisation et la maintenance du réseau français. En effet, l'opérateur dépense environ 3 milliards par an à l'entretien du réseau dont une partie sera dorénavant consacrée à la fibre. Le déploiement de la fibre en France était en panne depuis des mois. Orange, SFR et Free ne parvenaient pas à trouver un accord sur la mutualisation des investissements. Depuis, le régulateur des télécoms, l'Arcep, a fixé un cadre réglementaire qui permettra aux trois opérateurs de co-investir s'ils le souhaitent. Orange et SFR ont déjà signé un accord pour des tests à Palaiseau et à Bondy en préparation d'un contrat de co-investissement. Un autre accord entre Orange et Free portant sur 20 000 lignes doit concerner une ville de la région parisienne.
Dans quelques jours, les différents opérateurs devront présenter leur offre de mutualisation des câblages des immeubles conformément à la demande de l'Arcep.
En janvier dernier, lors du plan pour le déploiement du très haut débit, François Fillon avait fait du déploiement de la fibre un enjeu stratégique.

Source : Le FIGARO, par Valérie Collet

15 novembre 2011.

Zones non dense : SFR et Orange concluent un accord.

Un accord a été conclu entre SFR et Orange pour la couverture FTTH des zone non-dense.

(en pièce jointe, et sur http://www.arcep.fr).