Edito

Édito

IDFO-TIC a organisé le 05 juillet 2016 la 7ème édition de son colloque annuel sur le développement des objets connectés dans l'immeuble d'habitation , avec pour thème central :
                  " Infrastructures et services de l'Habitat numérique : Créons de la valeur pour nos métiers"
L'édition de cette année se caractérise par ce qu’elle est placée sous le parrainage des deux plus importantes organisations professionnelles de l'équipement électrique La FFIE sur le plan national et la CSEEE , à Paris et sa région

Nous sommes heureux de vous produire les verbatim* en conclusion du colloque

  • Le numérique est un outil. C’est un outil, cela ne doit pas faire peur, au contraire c’est un outil fabuleux pour proposer de nouveaux services et pour faire avancer les choses, pour que cela se passe mieux pour tout le monde.
  • Rendre du service au client final c’est vraiment l’objectif de toute cette numérisation de l’habitat.
    Les infrastructures et les services sur support fibre optique, c’est une chaine de valeurs complète, après on la place dans le sens que l’on: veut suivant que nous sommes client ou opérateur en téléphonie mobile.
  • Il y a l’accès IP web qui est plutôt opéré par les opérateurs, les FAI. L’infrastructure intérieure, c’est bien d’avoir quelque chose qui arrive jusqu’à l’immeuble ou à la maison mais si on ne distribue pas dans les pièces de l’habitat les capteurs qui conviennent, les boitiers qui conviennent pour se connecter sans perte en terme de débit, on aura un service qui fonctionne sur trois pattes.
  • En parallèle se dessine une autre chaine dont on a également bien parlé qui est indispensable, il s’agit « d’assurer pour rassurer » et effectivement il faut rassurer sur la sécurité, la cyber sécurité et tout ce qui est fiabilité.
  • Aujourd’hui sans logiciel sans intelligence les systèmes ne fonctionnent pas très bien, ils ne sont pas optimisés, il y a donc toute une partie intelligence avec les logiciels, ensuite viennent les services.
    Les compétences métiers sont indispensables avec la formation des installateurs, la formation des utilisateurs, que cela soit des utilisateurs pour la maintenance des systèmes, des utilisateurs pour créer du service.
  • Des compétences fibre optique et domotique (Fibrotique), des agréments, notamment ceux d’IDFO. Des acteurs sont déjà dans le mouvement : Industriels et organismes de formation.
    La formation qui va créer une dynamique ... Nous parlons de domotique depuis trente ans, et effectivement les gens ils se disent « on en parlera encore dans dix ans, mais ce n’est pas concret, cela coûte cher etc.… » Ils ne voient pas la révolution qui se produit en ce moment.
  • Les propositions d’IDFO, des services numériques accessibles à tous, avec notamment un accès indépendant des FAI dans l’immeuble, l’interopérabilité, l’évolutivité. La fibre optique comme véhicule numérique en tout cas, le principal véhicule numérique pour accéder à l’immeuble et à la maison, avec ce fameux décret en cours. Des agréments à des formations indispensables et puis ce fameux package minimum pour accompagner l’évolution des personnes, notamment sur le maintien à domicile.
  • Et puis, ce cercle vertueux pour l’état et plus encore, c’est nous les opérateurs économiques qui pouvons aussi apporter quelque chose, et finalement créer les métiers de demain.

 *Extraits de la conclusion du colloque par Jean-Pierre DELEPLANQUE, Directeur Opérationnel Chez IMA  PROTECT

                                                                                                                                                                                                 La Rédaction.
Renseignement
Nadia Lescure : nlescure.conseil@nullorange.fr
Téléphone : 09 75 79 94 60